4. oct., 2015

LES DENTS DE LA MERE

Jeu de mots facile me direz-vous et qui ne peut être fait dans toutes les langues.  Soit ! Toujours est-il qu'au cours d'une séance, un analysant me fit part d'une peur d'aujourd'hui qu'il ne connaissait pas hier.  A chaque fois qu'il se baigne dans la mer, il craint d'être attaqué par un requin.  Le fait est que cette peur coïncide avec son ardent désir de couper le cordon avec sa mère. Je fus grandement tenté de lui dire qu'il n'avait rien à craindre de sa génétrice, mais c'était un peu tôt; une prochaine fois peut-être.

©   THIERRY AYMES