15. sept., 2015

DEUX SORTES D'INDIVIDUS

C'est toujours un peu de façon caricaturale que l'on établit une distinction dans le genre de celle que je fais ci-dessous.  Il va de soi que chacun oscille le plus souvent entre les deux pôles que j'identifie.

"Il y a celles et ceux qui s'efforcent chaque jour de conformer leur façon d'être à une règle de vie qu'ils posent "a priori" et dont l'Autre est la valeur maîtresse. Il y a celles et ceux qui justifient "a posteriori" (parfois brillamment) leur mode de fonctionnement et qui se priorisent systématiquement.  

Les premiers sont un peu comme des experts sur lesquels on peut compter, leur comportement est subordonné à des valeurs inamovibles, contraignantes certes, mais où l'Autre n'est pas relégué en arrière-paln d'une scène où l'ego serait la vedette.  

Les seconds sont pareils à des bricoleurs qui, à la faveur de telle ou telle émotion, tel ou tel coup de folie, édifient un semble d'oeuvre en se priorisant sans cesse."

© THIERRY AYMES