15. sept., 2015

LES FUSIONNELS

Les fusionnels cherchent à réduire le désir de l’autre à leur propre désir.  Conséquemment, ils ne connaissent l’amour que sur le mode de la dévoration ou croient l’avoir rencontré dès qu’ils se retrouvent face à une personne qui semble leur ressembler en tous points et qui est en quelque sorte miraculeusement comme « déjà mangée ». De fait, ils ne peuvent connaître que la passion dont on sait qu’elle est biface, tandis que l’amour ne l’est pas ; ce qui fait de ce dernier une curiosité puisqu'ici-bas tout semble avoir son revers.  En effet, la haine n’est pas le contraire de l’amour, elle est celui de l’élan fusionnel. Il n’est que d’observer l’attitude d’un fusionnel qui disait aimer, s’il se fait éconduire, avec ou sans gants; il devient violent et cherche à tous prix à détruire l'autre, à lui faire du mal, toujours dans le but de le faire disparaître en tant qu'autre.

 

© THIERRY AYMES